FRIENDS ONLY PRIVATE FORUM

At this forum we support the Gipsy (travel people) community worldwide.

Proverbs 27:12

A prudent person foresees danger and takes precautions. The simpleton goes blindly on and suffers the consequences.

There is no religion higher than Truth.


#1

Sectes : "Il y a une baisse générale de la vigilance"

in Needing to be known (did you know that...?) - Choses à savoir (le saviez-vous ?) Sun Sep 09, 2018 11:59 pm
by Lizzy67 • 2.823 Posts

L'ADFI n'est pas tant gênée par les mouvements dits "spirituels" que par des propositions de santé et de bien-être qui échapperaient aux multinationales pharmaceutiques, l'obsolète psychiatrie et les "prises en charge psychologiques" officielles.

Pourquoi une vigilance particulière, aujourd'hui ? Parce que des milliards d'individus échappent à la pensée unique imposée.

L'ADFI a été bien silencieuse pendant quelques années... faute de moyens ? Allons donc ! Cet organisme n'est même pas capable de remttre à jour son conséquent fichier de sectes listées depuis les années 80. Certaines "sectes" n'existent plus. D'autres n'ont jamais eu l'influence sur des "naïfs" qu'on leur prêtait. D'autre part, ce ne sont pas les plus vulnérables qui choisissent délibérément la Wicca ou une voie théosophique, surtout de manière solitaire.

L'ADFI n'aurait plus aucune raison d'être, ceci d'autant plus que ce qui est vu comme "secte" ne l'est pas forcément dans d'autres pays.

Quant à la manipulation mentale, on peut déjà la vivre au sein de sa famille, hors cadre de tout mouvement dit "sectaire" ou cultuel.

Orange avec AFP, publié le dimanche 09 septembre 2018 à 10h35

Des associations spécialisées dans la lutte contre les sectes dénoncent la baisse de leurs subventions dans le Journal du dimanche (JDD), alors que près de 500.000 personnes seraient "sous emprise" en France.

Moins d'intérêt et moins d'argent. C'est en substance, la critique adressée au gouvernement par les deux principales associations luttant contre le phénomène sectaire en France : "En quelques années, nous sommes passés de 120.000 euros à 20.000 euros par an versés par l'État", note la présidente de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu victimes de sectes (Unadfi), Catherine Picard.

"Et l'an prochain, ce sera peut-être 0 !", avertit-elle. Même constat du côté du Centre contre les manipulations mentales (CCMM), qui parle d'une diminution des subventions de 10% juste en Île-de-France.

"Plus de groupe de travail à l'Assemblée nationale, plus d'études, rien"

Catherine Picard parle d'un désintérêt des parlementaires et du gouvernement qui ont progressivement donné la priorité au combat contre la radicalisation après les attentats de 2015 : "À mon époque (elle a été députée socialiste de 1997 à 2002), nous étions une quarantaine à nous pencher sur la question des sectes. Depuis 2017, il n'y a plus de groupe de travail à l'Assemblée nationale, plus d'études, rien", regrette-t-elle. "Il n'y a pas assez de parole publique sur un sujet aussi grave".



Un diagnostic partagé par l'ancien député UMP, Georges Fenech, qui a présidé la mission interministérielle sur le sujet, la "Miviludes", créée sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en 2002 : "Il y a une baisse générale de la vigilance alors que le phénomène sectaire est loin d'être en recul", explique-t-il au JDD.

Selon les dernières estimations officielles, le nombre de personnes "sous emprise" de sectes s'élèverait à près de 500.000, dont 50.000 enfants. "Les grandes organisations ont cédé la place à de petits groupes qui attirent des adeptes autour des thèmes de la santé et du bien-être", écrit l'hebdomadaire.

Des préconisations de la Cour des comptes

Mercredi, la Cour des comptes a préconisé au gouvernement de réformer la Miviludes, pointant du doigt des ressources budgétaires "réduites" et une activité courante qui "s'essouffle". Les sages de la rue Cambon, dont le contrôle a porté sur les exercices 2009 à 2015, ont également suggéré que la mission soit rattachée à la Place Beauvau et non plus à Matignon du fait que la prévention de la radicalisation constitue dorénavant une partie importante de son champ d'intervention.

"Or ce domaine est "désormais fortement coordonné par le ministère de l'Intérieur", note la Cour des comptes. Une proposition rejetée par le secrétariat général du gouvernement. "Les préjudices pour la société en matière d'atteintes physiques, morales, financières pour les adeptes, de délitement des liens familiaux ou encore de détournement des circuits économiques justifient le maintien d'une politique interministérielle, garantie par le rattachement de la mission aux services du Premier ministre", peut-on lire dans sa réponse à la Cour.



"L'idée d'un transfert à l'Intérieur mettrait à mal notre interdisciplinarité", a abondé auprès de l'AFP le président de la Miviludes depuis 2012, Serge Blisko, rappelant que 40% des signalements qu'elle traite chaque année relèvent du domaine de la santé. Pour autant, "les recommandations qui visent à renforcer l'efficacité de la Miviludes seront mises en oeuvre dans les plus brefs délais", assure le secrétariat général du gouvernement. Ainsi, le décret instituant la Miviludes sera modifié "dès 2018", et "précisera la contribution attendue" de ses agents "en matière de prévention de la radicalisation", qui jusqu'alors n'était encadrée par aucun texte.

Scroll up
lockThis thread has been closed

#2

RE: Sectes : "Il y a une baisse générale de la vigilance"

in Needing to be known (did you know that...?) - Choses à savoir (le saviez-vous ?) Mon Sep 10, 2018 12:43 am
by Lizzy67 • 2.823 Posts



Domallia, vous êtes apparemment très inculte sur le sujet. Expliqué de manière plus moderne à votre attention : une secte est originellement une séparation volontaire d'une minorité à l'égard d'une croyance ou religion de masse ; elle peut être aussi anti-mondialiste ou alter-mondialiste ; anti-système et pourtant une communauté vivante.

Beaucoup de religions sont idéologiques et aussi politiques. D'autre part, la plupart des sectes New Age et même la théosophie sont le fruit de l'éclatement total (théologique et communautaire) du christianisme. Jamais aucune religion n'a compté autant de sectes en 2 000 ans d'existence, mise à part le christianisme (dite aussi "religion de l'imaginaire")...

Lorsqu'un peuple érige un président ou dirigeant comme "sauveur", il n'est pas juste manipulé, mais déjà sous emprise.

Un parti politique, à notre époque, peut très bien être très sectaire.

Scroll up
lockThis thread has been closed

#3

RE: Sectes : "Il y a une baisse générale de la vigilance"

in Needing to be known (did you know that...?) - Choses à savoir (le saviez-vous ?) Mon Sep 10, 2018 3:13 pm
by Lizzy67 • 2.823 Posts



La tolérance, la bienveillance, appartiendraient à une religion ou idéologie précise ?

Beaucoup de gens confondent tolérance et ouverture d'esprit. Ce n'est pas du tout pareil.

La bienveillance ne peut pas être "dictée" par une religion, une idéologie, un groupe. Tout ce qui est "bon" ne peut pas être dicté comme une marche à suivre.

Last edited Mon Sep 10, 2018 3:14 pm | Scroll up
lockThis thread has been closed


Visitors
0 Members and 1 Guest are online.

We welcome our newest member: Zayin
Board Statistics
The forum has 2066 topics and 3256 posts.

| FAQ