FRIENDS ONLY PRIVATE FORUM

At this forum we support the Gipsy (travel people) community worldwide.

Proverbs 27:12

A prudent person foresees danger and takes precautions. The simpleton goes blindly on and suffers the consequences.


#1

Différences notoires entre la pensée gnostique et le courant messianique/apocalyptique

in Religion - Spirituality - Philosophy Thu Aug 17, 2017 5:20 pm
by Lizzy67 • 1.583 Posts

Il s'agit là, à mon avis, d'un sujet très important, aussi de nos jours où tout et n'importe quoi concernant le fameux Livre de l'Apocalypse est vendu et promu.

La pensée gnostique étant assez proche d'un "état des lieux du monde" corrompu, proche d'une fin, le courant messianique, lui s'appuie plus sur d'anciennes prophéties du peuple hébraïque que de la philosophie grecque.

Dans le Livre de l'Apocalypse, dans son ensemble, on peut noter qu'il y a à la fois des éléments issus des prophéties messianiques (visibles dans l'Ancien Testament) et une autre approche gnostique du monde, cette fois-ci par messages cryptés (encodés par des chiffres, des symboles, etc.) On ne sait pas si le Livre de l'Apocalypse attaché au Nouveau Testament nous est parvenu intact, beaucoup pensent qu'il a été fortement altéré pour coller au plus près de ce que l'Eglise elle-même voulait projeter auprès de ses fidèles. Il faut savoir d'autre part que dans le domaine des textes apocryphes gnostiques, il existe d'autres textes d'inspiration apocalyptique, concernant la fin des temps. DONC le Livre de l'Apocalypse dit de St Jean n'est qu'une infime partie de toute cette littérature gnostique, et encore s'agit-il d'une partie qui n'aurait plus rien à voir avec des originaux.

Lorsque l'on lit le Livre de l'Apocalypse, non seulement a-t-on le sentiment que ce texte particulier est sans aucun rapport avec le reste du Nouveau Testament, que d'autre part on n'y retrouve aucune trace précise des enseignements de Jésus (aussi présents dans les textes apocryphes). Donc : qu'est-ce que ce Livre de l'Apocalypse qui suscite encore de nos jours tant de passions et qui pourtant ne comporte aucun élément de l'enseignement de Jésus ?

Il s'agit d'un récit allégorique su une époque donnée (l'occupation romaine en Palestine et ailleurs) et la vision de ce que pourrait être un nouveau monde, une fois que la terre et d'autres sphères seraient à jamais débarrassé de tout ce qui entrave le bonheur, la paix, etc. Il s'agit donc d'une véritable doctrine utopique, qui d'une certaine manière est aussi en rupture totale avec la pensée gnostique, et qui s'est accaparé des éléments issus de la pensée messianique en-dehors de tout contexte de la tradition juive.

Les mouvements apocalyptiques étaient présents à l'époque de Jésus, et certainement très fortement éloignés de la pensée gnostique qui n'est pas obsédée par les ténèbres, la puissance des ténèbres. Les mouvements apocalyptiques étaient sans doute très très marginaux et peut-être aussi très mal acceptés en tant que tels. En tout cas, comme certains textes semblaient très fortement cryptés, il s'agissait pour les adhérents, enseignants de transmettre secrètement, clandestinement une part de leurs connaissances que personne d'autre ne pouvait comprendre (ou ne devait comprendre).

Tout ceci pour dire que certaines doctrines en marge du Christianisme dominant, tels que les rosicruciens etc. ont été plus inspirés par le Livre de l'Apocalypse que par la pensée gnostique elle-même. Ce qui reste dans le Livre de l'Apocalypse est une forme bâtarde de la Gnose, et encore une infime partie de la Gnose, puisque ne s'attachant qu'à la fin des temps et plus du tout à la Connaissance (de ce qui est derrière le voile des apparences).

Je dirais que ça a été très symptomatique du choix de l'Eglise dans son intention de sélectionner des textes pour construire la Bible (ou plutôt sa Bible) : rejeter la Connaissance, décider que tout ce qui est gnostique est hérétique. Et laisser une place à part au livre de l'Apocalypse, inspiré d'un mouvement sectaire en totale rupture avec la pensée gnostique (à laquelle Jésus était familier, autant qu'à la Torah). En faisant ce choix, qu'on pourrait qualifier de totalement absurde, l'Eglise a en même temps écrit son propre destin, et le destin même du Christianisme dont on dit bien que c'est une secte qui a réussi.

En 2 000 ans de Christianisme, il y a eu plus de 40 000 sectes. C'est énorme ! Tout ceci pour juste dépenser toute son énergie à expliquer qui sont les anges, les démons, que faire en cas de danger apocalyptique à une certaine époque, voir et s'approcher de cette femme resplendissante du livre de L'apocalypse (une vierge) et finalement pour passer totalement à côté de l'enseignement gnostique de Jésus ! C'est quand même phénoménal ! Dans d'autres mouvements sectaires (on peut y inclure la Scientologie et tout ce bazar), que de temps et d'énergie gaspillés pour reprendre à son propre compte la vision d'un monde meilleur alors que l'essentiel est d'abord et avant tout de comprendre le monde, de déceler ce qui nous éloigne réellement du Royaume des Cieux au-dedans de nous (paroles de Jésus même dans les textes apocryphes, où il est beaucoup question de ce Royaume des Cieux) dans ce monde matériel où depuis des millénaires on se bat pour devenir riche, puissant, plus important que tel ou tel peuple ou tel Roi, etc. Il n'a jamais été question d'apporter une vérité quelconque venant d'extra-terrestres d'une autre planète, qui nous éduqueraient ou au contraire nous domineraient.

Le temps est réellement venu d'aborder avec un peu plus d'humilité certains enseignements de très haute teneur remontant souvent à plus loin que l'Antiquité. Et de se dire aussi : j'arrête de faire dire à des textes et livres tout et n'importe quoi, car non seulement c'est à moi que je rendrais service mais aussi à l'ensemble de l'humanité.


Last edited Thu Aug 17, 2017 8:49 pm | Scroll up
lockThis thread has been closed


Visitors
0 Members and 1 Guest are online.

We welcome our newest member: Maddy
Board Statistics
The forum has 1355 topics and 2018 posts.

| FAQ